Construction d’une ferme pédagogique | Gières (38)

L’architecture pour l’agriculture

Il s’agissait d’implanter un bâtiment d’exploitation agricole ouvert au public et constitué d’une grange, d’une étable, d’une fromagerie, d’un point de vente et d’un logement.


© Frenchie Cristogatin
Le point de départ

Construire un outil de travail compact, regroupant toutes les fonctions nécessaires à la bonne exploitation – de la traite à la vente du fromage – tout en préservant l’intimité du lieu de vie des exploitants. En outre, ce bâtiment de plain-pied, d’une surface de 800 m² devait s’intégrer parfaitement dans l’environnement.


La solution PWA

L’enjeu était pluriel et complexe. Il fallait prendre le temps de décoder le programme et de s’imprégner du mode de fonctionnement souhaité par les futurs exploitants : savoir se remettre en question, se donner les moyens de la réflexion. Le projet s’est donc ouvert sur une phase de dialogue approfondi, suivie de nombreuses esquisses. Ainsi, après avoir acquis une connaissance aiguë du terrain et des besoins des exploitants, après avoir obtenu l’adhésion des élus, l’équipe PWA a mis au point un système de construction modulaire à ossature bois.

Le projet

Ce projet pilote, destiné à être dupliqué, répondait à une volonté politique portée par les élus de l’agglomération grenobloise, La Métro, de faire renaître une activité agricole proche de la ville. Réaliser une « ferme urbaine » – par ailleurs destinée à accueillir des visites scolaires – avec les contraintes d’un marché public, comportait des particularités qui n’existent pas pour les constructions agricoles classiques.

En pratique, un bâtiment compact a été conçu. La partie agricole et les espaces chauffés ont été regroupés dans un volume unique. Pourtant, les deux aires présentent des caractéristiques différentes :

  • orienté est-ouest, un espace de grande hauteur, typique des bâtiments agricoles, a été réservé aux animaux, au stockage du fourrage, à l’atelier et au hangar ;
  • dans le sens nord-sud, le logement des exploitants, l’accueil, les espaces de vente, de transformation et les espaces annexes on été construits en contrebas, suivant la pente naturelle du terrain.

Ces choix ont tenu compte des vents dominants à l’ouest et de la répartition entre les zones accessibles au public et celle réservées à l’exploitation et à la vie privée des agriculteurs.

Compte tenu de la vocation du bâtiment et des caractéristiques du site, le bois s’est imposé comme matière principale pour la réalisation de la superstructure. Au total, 30 m³ de sapin en provenance du Vercors ont été utilisés. Pour ne pas perturber le vieillissement naturel du bois et ainsi renforcer l’intégration de l’édifice dans l’environnement, les façades n’ont pas été traitées.

Vue du hameau du Mûrier, la ferme se fond dans le paysage, à tel point qu’on n’en distingue que la façade d’habitation. Cette construction neuve a harmonieusement trouvé sa place au cœur de son environnement.


Localisation

Gières (38)


Client

La Metro


Équipe

PWA : Arch. mandataire

David Naudon : Arch. associé

PE2C : Economiste

ETEC : BE Fluides

Vessière/Soraetec : BE Structure

Daniel Hottelier : BE VRD


Montant travaux

688 k€ HT


Surface

760 m² (SP)


Réalisation

Etudes 02/11 – 11/11

Travaux 05/12 – 02/13


Publications